BOULAJOUL-MERZOUGA

LUNDI 23/2 AU MATIN : BOULAJOUL-MERZOUGA 330kms

Classement provisoire : 359ème /1087

 A ce jour aucunes nouvelles émanant de Carl et Fanny : au fond du désert en pleine course cela paraît un peu logique. Nous attendons avec impatience les premières photos et un petit message de leur part.

Ce que je sais et dont je suis sûre :

- ils sont toujours en course et bien puisqu'ils sont bien classés, donc ils ont bien roulé, ce qui signifie aussi que la 4L a tenu bon jusque là.

Je ne sais pas s'ils n'ont pas eu de soucis mécaniques ou autres mais comme la course consiste à faire les étapes avec le moins de Kms possible (ce n'est pas une course de vitesse) mais d'intelligence :) et que chaque panne ou dépannage les sanctionnent.... on peut supposer que pour le moment ça roule (100 équipages ne sont plus au rendez-vous)

Ce que je suppose pour qu'ils en soit arrivés là:

- que Fanny doit manager l'intendance parfaitement pour qu'ils puissent être prêts à partir à l'heure tous les matins, pendant que (je suppose ;) Carl se demande : " mais où j'ai bien pu mettre les clés de la voiture"... ;) quoique le réveil de Fanny doit être compliqué pour pouvoir faire un minimum de toilette

- que si on ne les voit pas sur les photos officielles par exemple lors du tir à la corde avec les enfants, partie de foot avec les enfants, brossage de dents en plein désert c'est qu'il se disent : 

"ah non on va faire attention à ne pas se casser une jambe, on va pas prendre de risques inutiles... et pour les dents, on fait cela de façon très organisée pas n'importe comment m'enfin..." cela contribue aussi à avancer dans la course... 

Trèves de plaisanterie, voici le résumé de la journée de lundi.

LUNDI 23/02 : BOULAJOUL-MERZOUGA 330 Kms

 REPAS AU BIVOUACSOUS LA NEIGE

Après une nuit froide au bivouac à 1600m d'altitude, sous la neige, emmitouflés dans leurs duvets, anoraks et bonnets ils ont pris la route et franchi un col à 2200m, des pentes abruptes qui débouchent sur les gorges du Ziz. Puis Errachidia et son lac et enfin Erfoud porte d’entrée du désert.

Ils seront passés de 0 degrés à 30° en quelques heures.

Après un contrôle ils goûtent enfin au sable des grandes pistes de la région de Merzouga.

Sur leur road book le choix de grandes pistes de sables parallèlles qui leur permettent de s’en donner à cœur joie (on suppose) pour cette grande première dans le sable.

Ils longent un lac, qui s’est formé lors des pluies de décembre puis se dessinent les majestueuses dunes de l’erg Chebbi, les plus hautes du maroc.

LAC

C’est là que se trouve l’arrivée de cette première étape avec le bivouac où ils passeront 3 nuits.

A l’arrivée, remise des dons pour les enfants du désert. Sans doute un moment émouvant avec tous ces enfants et 1200 équipages qui déchargent une dune d’affaires ! C’est là que Carl et Fanny font don des affaires scolaires, médicales, des médicaments, . Ils vont pouvoir rouler un peu plus léger à présent.

DON AU ENFTS 

Ajouter un commentaire

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site